Le travail de la "Rési" en escalade

 

On parlera ici de "rési" pour parler d'une voie ou d'une section ne présentant aucun point de repos pour vous et dont le temps d'effort maximal sera supérieur à 25s.

Tout le monde a déjà entendu parler de RESI en escalade. Il s'agit en fait de pouvoir maintenir un haut niveau d'intensité pendant le plus longtemps possible. La théorie voudrait que la rési corresponde à la filière anaérobie lactique (soit milieu sans oxygène mais avec production d'acide lactique) mais il s'agit en réalité d'un vaste débat en escalade. Je laisse le soin aux plus curieux de réaliser leurs propres recherches sur le sujet. 

 


COMMENT TRAVAILLER LA RESI EN ESCALADE :

 

EN BLOC : en répétant plusieurs fois un bloc dur. Le temps de récupération doit être égal au temps de grimpe.

 

 * EN VOIE : travailler dans une voie d'une cotation en dessous de son niveau max, le temps de récupération est toujours égal au temps de grimpe.

 

Remarques : il faut être déterminé lorsque vous commencez un cycle de rési car il s'agit de séances difficiles. Il faudra être capable de grimper jusqu'à ne plus pouvoir tenir les prises pour mériter le repos. L'objectif d'une séance de rési est de retarder l’accumulation d’acide lactique dans les muscles et les habituer à travailler en milieux acides (cf articles filières énergétiques)

 

Attention : il sera nécessaire de réaliser une bonne séance d'étirement à la fin de ce type de séance

 

 

EXERCICES DE SUSPENSION SUR POUTRE :

 

* Sélectionner 6 paires de prises en essayant de varier le plus possible les préhensions (arquée, bi-doigt, plat...) 

- Réaliser de 2 à 3 séries (1 paire de prise = 1 série)

- Enchaînement de suspensions maximales (arrêt = saturation) sur préhensions différentes

- 6 suspensions max

- 2 répétitions par série

- Temps de récup entre les répétitions = temps total de suspension sur 6 paires de prises

- Temps de récup entre les séries = 5min

 

Écrire commentaire

Commentaires : 6